La dépression : symptômes et solutions

Comment faire face à une dépression nerveuse?

Les pannes nerveuses sont assez courantes dans la société moderne. Ils résultent d'un stress à grande ou petite échelle, mais persistant. En médecine officielle, ce terme n'existe pas, il est appelé névrose.

Comment faire face à une dépression nerveuse?

Une personne à ce moment-là ne peut pas contrôler ses actions et ses émotions, elle succombe aux impulsions de sentiments agissants. Selon la gravité des manifestations, cela peut même constituer un danger pour les autres.

Dans le domaine de la pharmacologie, de nombreux outils ont été développés, dont l'action vise à lutter contre le stress et ses conséquences - une dépression nerveuse.

Une variété de pilules, de frais et même d'injections de sédatifs sont très populaires, malgré le fait que l'un de ces médicaments doit être prescrit par un médecin, car même le plus faible d'entre eux peut affecter le développement de la névrose.

Contenu de l'article

Symptômes

Il y a plusieurs étapes de ce phénomène. Chacun d'eux est caractérisé par ses symptômes et signes caractéristiques.

Première étape :

  • Anxiété constante causée par toute peur (ne pas faire face au travail, ne pas remplir les obligations assignées, etc.);
  • Optimisme exagéré;
  • Efficacité accrue;
  • La température augmente.

Au deuxième stade d'une dépression nerveuse, si les troubles physiques et émotionnels ne sont pas traités, les phénomènes suivants se développent :

  • Irritable;
  • Rythme cardiaque rapide;
  • Augmentation de la pression;
  • Tendances hystériques;
  • Manifestation de maladies telles que dentaires;
  • Sommeil léger ou insomnie.

Troisième étape :

  • Apathie;
  • Oppression, autocritique;
  • Blâmer les autres.

De plus, certains signes et symptômes indiquent à la fois l'apparition d'une névrose et sa présence prononcée :

  • Faiblesse chronique, fatigue;
  • Agression causée par les tentatives d’aide d’autres personnes;
  • Indigestion;
  • Problèmes respiratoires;
  • Les menstruations peuvent être perturbées chez les femmes.

Les symptômes peuvent être exprimés de différentes manières. Cela dépend à la fois de la personnalité de la personne elle-même et des caractéristiques physiologiques de son corps. L'anxiété, la nervosité, la peur et l'anxiété, le stress sont nécessairement inhérents.

Les autres signes comprennent une transpiration excessive, des larmes, une tension musculaire, des palpitations cardiaquesnausées, nausées. Cette condition nerveuse est un type de stress, contrairement aux crises de panique, qui peut survenir soudainement et sans raison apparente.

La cause est le plus souvent la réponse du corps au stress. Dans certains cas, ils peuvent être causés par un déséquilibre chimique des neurotransmetteurs - des substances responsables de la transmission de l'influx nerveux et des fonctions cérébrales.

Ces phénomènes peuvent se développer à tout moment et avec n'importe qui. Ils sont particulièrement sensibles aux personnes qui ont déjà subi un stress et des névroses sévères.

Pannes nerveuses pendant la grossesse

Tout le monde sait que pendant cette période, les femmes sont très instables sur le plan psycho-émotionnel. Leur humeur peut changer à chaque minute. Ils peuvent être agacés par des choses avec lesquelles ils étaient d'accord avant la conception et qu'ils n'ont même pas remarqués.

Comment faire face à une dépression nerveuse?

La principale raison est l'augmentation de la production d'hormones nécessaires au port normal d'un bébé. Par exemple, la gonadotrophine dans les premières semaines provoque des nausées, qui à leur tour peuvent provoquer de l'irritabilité. La progestérone affecte la vitalité, de sorte que la femme enceinte est plus susceptible de se fatiguer.

Il convient de noter que le fond hormonal change principalement au cours du premier trimestre et que la situation peut se stabiliser d'elle-même à une date ultérieure. Mais dans certains cas, les femmes enceintes souffrent d'une dépression nerveuse, qui menace la vie d'un enfant à naître.

Des précautions particulières doivent être prises si :

  • La grossesse précédente s'est terminée par une fausse couche. Dans ce cas, la femme recherchera constamment une menace pour la vie du bébé et s'inquiétera de toute raison. De telles émotions peuvent affecter le déroulement de la grossesse et la vie du fœtus lui-même;
  • Si, même avant la conception, une femme a subi des sautes d'humeur soudaines;
  • Enfant non planifié. Dans ce cas, la future maman, pas prête pour la naissance d'un bébé, se demandera constamment si elle en a besoin, si elle est prête;
  • Caractère complexe. Les gens autour, bien sûr, s'efforcent d'aider une femme enceinte, car ses performances diminuent, mais une personne au caractère complexe peut percevoir cela comme un signal qu'elle est devenue faible et vulnérable. Sur cette base, une névrose apparaîtra.

Les femmes pendant cette période présentent les mêmes symptômes que les autres personnes. Chacun d'eux affecte le fœtus et le déroulement de la grossesse. Si vous ne prenez pas de traitement, une hypertonicité utérine peut survenir et les conséquences d'une dépression nerveuse deviendront assez graves pour la santé de l'enfant.

Le plus souvent, les femmes enceintes, à la veille du développement de la névrose, souffrent de cauchemars, d'insomnie et deviennent agitées. Ils ne peuvent pas se concentrer, à la suite de quoi ils font souvent des erreurs au travail, se fatiguent rapidement. Parfois, il y a des douleurs dans la tête, le cou, le dos.

Si l'un des signes ci-dessus apparaît, vous devez contacter un gynécologue, un neurologue, un psychologue ou un psychothérapeute. Le spécialiste évaluera la condition et sélectionnera me épargnerméthodes de traitement. Parmi les remèdes les plus courants, on trouve l’infusion d’agripaume, de valériane, de Persen , Magne B6 , etc.

Parmi les méthodes non médicamenteuses, il convient de souligner les procédures et les exercices de relaxation, par exemple le massage, le yoga, la méditation.

Comment traiter une dépression nerveuse

Le traitement peut avoir lieu à la fois dans des conditions normales et dans des institutions médicales spéciales. Par exemple, il suffit à une personne de changer de mode de vie, d'augmenter la durée du sommeil et de se reposer davantage. Utilisez des conversations thérapeutiques avec un psychologue.

Pour le traitement et la prévention, divers médicaments sont utilisés pour aider à éviter ou à gérer les rechutes. Le traitement hospitalier comprend généralement des moyens de réduire l'activité des manifestations - anxiété, anxiété, agressivité, violence.

Parfois, une personne dans cet état peut être dangereuse à la fois pour elle-même et pour les autres. Si vous avez des pensées suicidaires, une incapacité à répondre à vos besoins fondamentaux, de l’agressivité et des pensées de faire du mal aux autres, vous devez appeler de toute urgence une ambulance.

Vous devriez également consulter un médecin si le patient est traité pour une névrose anxieuse, mais les symptômes ne disparaissent pas, mais au contraire.

Méthodes de traitement d'une dépression nerveuse :

  • Un changement de style de vie qui inclut des techniques de relaxation (yoga, méditation, respiration profonde);
  • Éviter les stimulants (par exemple, caféine, alcool) de l'alimentation, du sommeil et du repos;
  • Médicaments, c'est-à-dire diverses pilules, injections pour une dépression nerveuse. En règle générale, ce sont des sédatifs ou des antidépresseurs;
  • Thérapie par la parole, thérapie comportementale ou cognitive;
  • Les massages et l'acupuncture sont parfois prescrits en complément.

Les médecins peuvent prescrire des plantes médicinales telles que la valériane, la menthe et la mélisse. Ils ne sont pas puissants, cependant, ils fournissent un effet doux et durable. Produit, en règle générale, sous forme de thés ou de thés. Les décoctions de ces herbes sont prises régulièrement 2-3 fois par jour pendant plusieurs semaines.

S'il n'y a pas la possibilité ou le temps de préparer du thé, les préparations peuvent être achetées en comprimés ou en capsules. Il est à noter que les médicaments puissants ne doivent en aucun cas être pris sans prescription médicale, car vous ne pouvez qu'aggraver la situation.

Quant au traitement hospitalier, il est le plus souvent utilisé pour la psychose réactive. Le patient est traité avec des tranquillisants et des antipsychotiques.

Dans tous les cas, seul un spécialiste qualifié peut déterminer la gravité de la maladie et prescrire le traitement nécessaire. Tout dépend uniquement de chaque cas spécifique. La majeure partie du traitement vise à éliminer la cause du stress qui a conduit à la rechute.

Par exemple, ils prescrivent des injections apaisantes, des pilules pour une dépression nerveuse,qui ne se caractérise pas par des symptômes sévères.

Si le phénomène se produit pour la première fois, il ne devrait généralement pas avoir de complications. Il est assez simple de le guérir en modifiant votre mode de vie et en suivant les recommandations de votre médecin. Mais dans certains cas, cette condition peut conduire au développement de névroses plus graves.

Comment vaincre la dépression ?

Post précédent Maquillage de mariage
Prochain article Nettoyage du côlon